Mali

Partners

Institut d’Économie Rurale, IER

Laboratoire de Rodontologie/Centre Régional de Recherche Agronomique de Sotuba, Bamako

Solimane Ag Atteynine (solimane.ag-atteynine@ird.fr)

Fotigui Coulibaly (sanandofotigui@gmail.com)

Alida Dembele (alidadembele60@gmail.com)

The Eidolon colony on the premises of the Sotuba agronomic research station in Bamako stretches over an area of 6.14 ha (lat 12.65446, long 7.92685) and is sometimes estimated to have more than 100,000 individuals.

Dans la station de recherche agronomique de Sotuba à Bamako, la colonie d’Eidolon helvum occupe une superficie de 6.14 ha (lat 12.65446, long 7.92685) et parfois estimée à plus de 100,000 individus. 

Location

Bamako

Sotuba

The disappearance of the bats from the roost in April 2021 was not seasonal but related to nearby roadworks. The team found them roosting in a few kilometres distance - but they came back to Sotuba again soon after!

La disparition des chauves-souris du site en avril 2021 était liée aux travaux routiers à proximité, et pas saisonnière. L'équipe les a trouvées perchées à quelques kilomètres de là - mais elles sont revenues à Sotuba peu après!

Partner (1st project phase)

Mary Crickmore

https://www.inaturalist.org/people/crwrcwamt

I have worked for 35 years in Mali and other countries in West Africa for World Renew (https://worldrenew.net/). One aspect of our work in local communities has been promoting care of the environment. I initially got involved with Eidolon monitoring because of my work with African Bird Club monitoring bird species at the Sotuba Agriculture Research Station. The administrator of that station asked me if there was a way to get rid of the bat colony, since it was a nuisance to staff living on the station. In seeking an answer for him, I learned about the Eidolon bats, and that there was a research project going on. By monitoring the colony and sharing the bat research with the Research Station staff, they became more interested in the value of their bat colony and no longer wanted to eradicate it.

J'ai travaillé pendant 35 ans au Mali et dans d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest pour World Renew (https://worldrenew.net/). L'un des aspects de notre travail dans les communautés locales consiste à encourager la protection de l'environnement. J'ai été initialement impliqué dans le monitoring d'Eidolon à cause de mon travail avec African Bird Club, qui surveille les espèces d'oiseaux à la station de recherche agricole de Sotuba. L'administrateur de cette station m'a demandé s'il y avait un moyen de se débarrasser de la colonie de chauves-souris, car elle constituait une nuisance pour le personnel vivant sur la station. En cherchant une réponse pour lui, j'ai découvert les chauves-souris Eidolon et j'ai appris qu'un projet de recherche était en cours. En surveillant la colonie et en partageant les recherches sur les chauves-souris avec le personnel de la station de recherche, les gens se sont intéressés à la valeur de leur colonie de chauves-souris et n'ont plus voulu l'éradiquer.

Bamako

Sotuba